CORRIDA, le mot de la semaine(35)

Chaque semaine, voici - à partir d’un mot -  une   réflexion développée brièvement. 

          Aujourd’hui,  le mot :   Corrida



Tous ceux qui respectent la vie et  n’acceptent pas qu’on fasse souffrir un animal se  prononcent fort logiquement contre la corrida qui est, n’en déplaise à ses défenseurs qui la justifient au nom du maintien des traditions, un acte de barbarie, de cruauté. 
Une tradition  mérite d’être conservée lorsqu’elle perpétue un savoir-faire, un art de vivre, une technique,  qui peuvent être bénéfiques  aux générations suivantes. Quand il s’agit d’une pratique dégradante, inhumaine, barbare, elle doit être interdite. C’est pour cette raison que les combats de gladiateurs ont été abandonnés.
Classer la tauromachie au patrimoine immatériel français comme vient de le faire le ministère de la Culture est un acte scandaleux, une provocation choquante pour tous les défenseurs de la vie.



Commentaires