Le temps des vacances 12 : Les chutes du Niagara

Les billets consacrés au «  temps des vacances » s’ achèvent. Depuis  le début du mois, j’ ai voulu partager avec vous les plaisirs du voyage, en cherchant à  avoir le regard d' un écologiste qui veut échapper autant que possible aux pièges d’ un tourisme conçu avant tout comme produit de consommation. 

La plupart des destinations évoquées ont concerné des villes ou des régions qui attirent chaque année  de nombreux visiteurs. Celles- ci ont été façonnées à travers les siècles par des hommes qui ont su tirer parti des éléments que la nature leur apportait ( relief, cours d’ eau, matériaux issus du sous-sol…)
Pour terminer cette série, posons les yeux sur l’ un des plus beaux paysages que la nature nous offre : les chutes du Niagara.


Disons-le tout de suite : avant de découvrir celles-ci, il est nécessaire d’ oublier la laideur des rues traversées pour se rendre aux chutes. Les villes jumelles de Niagara Falls, à la frontière entre les USA ( état de New-York) et le Canada ( Ontario), ont la laideur des endroits où les arguments touristiques sont surexploités.
Dès qu’ on approche des chutes, avant même de les avoir vues, on entend  un grondement qui enfle et l’ on imagine la puissance de l’ eau tombant lourdement   avant de poursuivre son chemin vers le lac Ontario, puis le Saint-Laurent et enfin l’ océan.
Le spectacle est impressionnant, d’ abord en raison de la largeur de la rivière —  près de 800 mètres du côté canadien, mais surtout à cause du mouvement incessant qui produit une sorte de nuage blanc qui va se jeter dans les eaux vertes du Niagara.
Après avoir longuement admiré cette merveille naturelle, la traditionnelle promenade à bord du bateau ( the  Maid of Mist) paraît plutôt anecdotique. Tels de grands enfants à la recherche de sensations fortes, les touristes entrent dans les tourbillons formés près des chutes et traversent une brume  humide qui les amuse ou les fait rêver...
Aucun d'eux n' oubliera les heures passées près des  chutes du Niagara.

Commentaires