Ainsi parlait le Sage n° 17 : Convaincre



De nombreux auteurs créent des personnages fictifs  afin d’exprimer leurs utopies et le regard qu’ils portent sur la société. C’est le rôle du Vieux Sage dans la Rumeur du temps.



CONVAINCRE

   Malgré une force de caractère qui lui avait permis de surmonter de dures épreuves et une résistance physique que l’âge n’avait pas altérée, il arrivait au vieux sage de connaître des moments de doute. Les humains le désespéraient quand ils montraient leur mauvaise foi, quand leur égoïsme les empêchait de voir la misère des autres, quand leur cynisme l’emportait sur le bon sens et l’esprit de responsabilité.
   Il avait connu la trahison d’amis sur lesquels il pensait pouvoir compter, le reniement de compagnons qui avaient changé de camp pour quelques avantages financiers, la solitude de ceux qui   sont mis à l’écart parce qu’ils se sont rebellés, mais toujours il avait surmonté sa déception, toujours il avait choisi de poursuivre la lutte.

  Ce jour-là, devant son auditoire, c’est son expérience qu’il allait partager. La période pleine d’incertitudes dans laquelle on vivait demandait du courage et des signes d’espoir.
- Je sais ce que vous ressentez, commença le vieux sage. Vous êtes impatients de voir le monde changer, vous aimeriez convaincre vos semblables en peu de temps et vous constatez qu’ils vous écoutent à peine. Êtes-vous sûrs d’employer la bonne méthode ? Avez-vous cherché à les comprendre ? Ne les accusez pas trop vite, ne les blâmez pas, ne vous présentez pas devant eux en donneurs de leçons.
   Vous regrettez  que beaucoup d’entre eux ne prennent pas la mesure des risques que présente le réchauffement du climat, qu’ils manquent d’empathie pour ceux qui fuient la misère,  qu’ils restent indifférents à la souffrance des êtres vivants, humains et non-humains. Ne les accablez pas : depuis qu’ils sont nés, ces gens sont comme les  poules du conte de Bourliaguet qui ont toujours vécu dans une cave où la lumière passe par un trou carré et qui meurent en croyant que le soleil est carré. L’organisation de la société, la publicité, la propagande dominante, les ont enfermés dans un univers qui a réduit leur liberté de pensée. Ceux qui ont réussi à échapper à cette aliénation doivent faire preuve de bienveillance à l'égard des autres. 

   Convaincre, ce n’est pas condamner, c’est s’adresser à l’intelligence, à la sensibilité des gens. C'est être patient et tolérant. Enfin, n’oubliez pas que le but final est de convaincre le plus grand nombre.
Ainsi parlait le sage.

Commentaires