Art de vivre - été 2016 : (S') émanciper




Émanciper : affranchir de la tutelle d’une autorité supérieure.
S’émanciper : s’affranchir d’une dépendance, des contraintes.
(Le Robert)

   
" Homme libre, toujours tu chériras la mer" Baudelaire

  La période des vacances est surtout appréciée par l’impression de liberté qu’elle procure. L’employé(e) qui à longueur d’année doit subir les remarques désobligeantes d’un chef ou d’un patron grincheux, celui dont le travail est si absorbant qu’il n’a plus le temps de lire ou d’aller voir un bon film, rêvent  pendant quelques semaines de vivre autrement.


  Est-il normal d’attendre l’heure de la retraite pour se sentir libre ? Ou de l’être seulement quelques jours dans l’année ?

    Le temps de l’émancipation pour tous n’est pas encore venu en France et ailleurs. Ce sera un long combat qui nécessite un changement des mentalités et des décisions politiques permettant d’atténuer et parfois de faire disparaître les contraintes qui touchent tant de gens (l’autorité masculine qui persiste dans certaines cultures, le poids de la hiérarchie…)

   L’émancipation commence d’abord dans les familles. Mais beaucoup de parents, croyant bien faire, exercent une présence qui étouffe leurs enfants ; la plupart poursuivant la tradition leur imposent leur point de vue, leur religion, leurs habitudes alimentaires (en particulier en ce qui concerne la viande).

  L’émancipation devrait se poursuivre à l’école. Hélas les directives de l’Éducation nationale ne vont pas dans ce sens ; seule une minorité d’enseignants pratique une pédagogie émancipatrice : le mouvement Freinet, les écoles Montessori et, depuis 1910, des enseignants syndicalistes regroupés dans l’École émancipée. Ceux-ci veulent changer l’école et en même temps la société. Leur pédagogie est basée sur la coopération, la mise en valeur de l’égalité et de la solidarité. Leur message politique est clair : ils luttent contre l’exclusion et la précarité.

   Quant à l’émancipation dans le travail, elle n’est encore pour l’instant qu’une idée mise en pratique dans de rares entreprises autogérées et plusieurs évènements récents – notamment la crise à Air France – ont montré que la toute-puissance du patronat restait une réalité.

   En ce qui concerne la vie dans la cité, elle est marquée par le conditionnement et souvent  le renoncement des citoyens qui paraissent impuissants devant le pouvoir politique quasi monarchique. À chacun d’eux, j'ai envie de dire :
- Émancipez-vous ! Et favorisez l'émancipation de vos enfants !



Commentaires