La phrase du week-end : Carmen


Le billet du samedi, intitulé La phrase, apporte un regard sur des sujets variés (faits de société, littérature, art, voyages, etc.) accompagné d’une photo et d’un bref complément.
Julia Migenes dans le film de Francesco Rosi


La phrase

« Carmen est un bel exemple du pouvoir de la création : la gitane rebelle  née de l’imagination de Prosper Mérimée  est devenue grâce à l’opéra de Bizet une héroïne connue dans le monde entier ; les cantatrices lui ont donné une voix et un visage, puis le cinéma a amplifié le phénomène au point de rendre éternelle Carmen, la femme libre, séductrice et bohémienne que tout le monde aime. »

Commentaire

   L’opéra de Bizet fascine tous ceux  qui l’ont vu et entendu.
On ne se lasse pas des airs de Carmen. Certains ont été fredonnés par des millions de gens :
«  L'amour est un oiseau rebelle
Que nul ne peut apprivoiser….
L'amour est enfant de bohème
Il n'a jamais, jamais, connu de loi
Si tu ne m'aimes pas, je t'aime
Et si je t'aime, prends garde à toi... »



Une vingtaine de films ont été réalisés sur le thème de Carmen. Citons-en quelques-uns :
- Le film muet de Cecil B.‭ ‬DeMille (1915) que j’ai vu, projeté avec un accompagnement musical de l’Orchestre National de Lille
- Carmen Jones (réorchestré en jazz), film d’Otto Preminger‭, avec Dorothy Dandridge et Harry Belafonte‭
- Carmen, ‬de Francesco Rosi avec Julia Migenes-Johnson,‭ ‬
- Le film de Carlos Saura avec Laura del Sol.‭..
- Franco Zeffirelli a montré son attachement au personnage en créant aux arènes de Vérone les décors et la mise scène de Carmen avec Anita Rachvelishvili dans le rôle principal en 1995 et en réalisant huit ans plus tard un film dans lequel Marina Domaschenko interprétait Carmen.

Commentaires