La leçon des choses n°33 : La girouette



L'objectif de ces chroniques : jeter un regard sur les êtres et les choses – même les plus banales et les plus insignifiantes – pour en tirer une leçon ( d'ordre sociétal, éthique, écologique, littéraire...)

LA GIROUETTE
   Dans la plupart des villages, une girouette se dresse au sommet des clochers. Le coq qui domine l’église est parfois une véritable œuvre d’art ; il arrive que celui-ci soit remplacé par une flèche ou une simple plaque de zinc ou de cuivre représentant un drapeau .
   À Ouessant, la girouette est un objet qui fait partie de la culture de l’île. On la trouve sur le toit de nombreuses maisons. Elle a la particularité d’être en bois et les motifs choisis sont liés à l’univers maritime : ce sont des bateaux, des poissons...

   Au bas du mât sur lequel est fixée la girouette, les quatre points cardinaux permettent de voir d’où vient le vent.

Les girouettes modernes n’ont pas le charme des traditionnelles. Ce sont des objets d’une grande banalité, bourrés d’électronique et munis d’un écran sur lequel on lit la direction du vent.

   Le mot girouette désigne aussi une personne qui change souvent d’avis.
On peut distinguer deux types de girouettes humaines.

  Les unes sont des personnes influençables, éprouvant des difficultés à prendre une décision. Cela peut leur poser des problèmes dans leur vie personnelle.
   Les autres se trouvent en grand nombre dans le monde politique. Le changement d’avis est lié à leur opportunisme, à leur manque de convictions profondes.
Citons entre autres N.Sarkozy qui sur différents sujets (environnement, société, durée du travail hebdomadaire…) n’a cessé de changer de position. D.Trump à peine élu a modifié le jugement qu'il portait la veille sur H.Clinton ; M.Valls candidat à la présidence de la République veut désormais faire le contraire de ce qu’il a fait quand il était ministre ; F.Fillon constatant que ses propositions sur la Sécurité sociale risquent de lui faire perdre des voix a changé brutalement son discours.
  

  Comme le disait Édouard Herriot  La politique est un chapitre de la météorologie.
La météorologie est la science des courants d'air.”

Commentaires