Le manchot de Humboldt



   Avant toute chose, dissipons la confusion souvent faite entre les mots pingouin et manchot.
   Celle-ci a pour origine le fait que le mot anglais penguin désigne en français le manchot.
   Le pingouin vit dans l’hémisphère Nord et il est capable de voler, le manchot est un oiseau de l’hémisphère Sud qui utilise ses ailes pour nager.
         *
   C’était il y a quelques semaines, au début de juin. J’étais aux Pays-Bas et pour la troisième fois je retournais voir la réserve naturelle d’Alphen-sur-le Rhin. Une surprise m’y attendait ; il y avait de nouveaux pensionnaires : c’étaient des manchots de Humboldt.
   Ces oiseaux vivent normalement en Amérique du Sud, près des côtes du Pérou et du Chili. L’espèce fait désormais partie des animaux vulnérables. Leur nombre est estimé à quelques milliers. Plusieurs raisons expliquent cette situation : ces oiseaux qui nagent ont été victimes de la surpêche, de la destruction de leur habitat, de la pollution et du phénomène El Niňo qui entraîne la diminution du nombre de poissons et prive ainsi les manchots de nourriture.
   C’est ce qui a poussé plusieurs pays à les accueillir dans des réserves naturelles.
                                                                                     *
   Les manchots étaient là devant moi, laissant admirer leur court plumage blanc et noir. Les uns, dans une position verticale parfaite, restaient immobiles et de temps en temps agitaient leurs ailes ; d’autres marchaient à la queue leu leu en dodelinant de la tête et certains se reposaient sur les rochers.
Ils ne semblaient pas malheureux mais leur côte natale leur manquait sans doute. 

  L’exil qu’on leur impose est la seule solution  qu'on a trouvée pour sauver l’espèce. 

Commentaires