La rumeur du temps

En mars 2009, j’ouvrais ce blog intitulé Carnet de bord d’un écologiste. La plupart des billets ont été consacrés à l’écologie que je me suis efforcé de faire mieux connaître, en ne la limitant pas aux questions environnementales, mais en développant ses différents aspects sociaux et économiques, et en tenant compte de ses différentes définitions. Parallèlement, mon intérêt pour les cultures du monde, et en particulier pour la littérature et la poésie, a trouvé régulièrement sa place.

Pour mieux refléter la variété des billets de ce blog, j’ai choisi d’en changer le titre. Ainsi, le carnet de bord d’un écologiste devient La rumeur du temps. Il s’agit bien sûr du temps présent. Quant à la rumeur, c’est un mot que j’aime quand il désigne le bruit confus des personnes qui protestent, c’est aussi le brouhaha , le bruit assourdi des sons qui montent des grandes villes mais aussi la rumeur de la mer, celle du vent sur les plaines du Nord. 
J’essaie de percevoir la rumeur du monde d’aujourd’hui. J’espère la faire sentir dans mes prochains billets.
C’est toujours un étonnement de constater que ces courtes chroniques sont lues par des gens qui vivent non seulement en France, mais aussi hors de France, parfois très loin, aux Etats-Unis, au Canada, en Russie, en Chine…
C’est ce qui me pousse à poursuivre. Merci à tous.

Commentaires