Week-end : La phrase (semaine 29 - 2017)



                                          L'humain et l'animal non-humain

La phrase :

  Si le regard de l'humain sur l'animal non-humain commence à changer, les pratiques barbares persistent ; les poursuivre au nom des traditions, des progrès de la médecine ou du profit n’est pas digne d’une société qui se dit civilisée. 

Le commentaire :


  La cause animale ne se limite pas à la défense des animaux de compagnie et d'élevage, qui souffrent et sont tués par des humains, elle concerne aussi la faune sauvage dont  de nombreuses espèces sont menacées  de disparition. 

  Bien que l'écologie nous apprenne que toutes choses sont liées, on peut dire que le premier problème relève de l’éthique (respect de l'animal et de son bien-être) et le second de la biodiversité. Mais les deux ont la même cause : l’attitude de l’humain qui depuis des siècles se croit supérieur à tous les êtres vivants, ce que George-Bernard Shaw exprimait ainsi avec humour :
" Quand un homme désire tuer un tigre, il appelle cela sport ; quand un tigre désire le tuer, il appelle cela férocité."

   Tous les actes ignobles que l’homme fait subir aux animaux sont dûs à son esprit de domination, son absence de morale et sa cupidité : corrida, chasse, élevage industriel, coups, blessures, empoisonnement, mort programmée…

    La mise en péril des animaux sauvages touche de nombreuses espèces, qu’il s’agisse de mammifères ( lion, tigre, phoque annelé…), d’oiseaux ( manchot d’Adélie), de tortues de mer, d’insectes...
    Dans tous les cas, la responsabilité humaine est engagée.
Ces animaux sont en  danger parce que :
- leur habitat est détruit ou est devenu invivable à cause des pollutions.
- le déséquilibre des écosystèmes dû à la chasse ou à la pêche excessive entraîne la mort des prédateurs privés de nourriture.
- le dérèglement climatique actuel, beaucoup plus rapide que les changements antérieurs, ne permet pas à certaines espèces de s'adapter.
- l'augmentation de la population mondiale a un impact négatif sur les écosystèmes : les végétaux et les animaux en subissent les conséquences.
    Ce comportement irresponsable n'atteint pas seulement les animaux, il met en péril  l'humanité.

Commentaires