Carnet de voyage n°4

                     Du Nord vers le Sud  



   Sur la terrasse du bungalow où j'écris ce billet, il fait une chaleur accablante. Heureusement le paysage que j'ai sous les yeux donne une impression de fraîcheur agréable ; abrité par la montagne couverte de conifères, le Lot coule nonchalamment.
   Voyager, ce n'est pas toujours découvrir des paysages nouveaux, c'est aussi le plaisir de retrouver ceux qu'on connaît déjà et où l'on aurait pu naître si le destin l'avait voulu, où l'on aurait pu s'installer si l'on avait eu le désir de quitter les lieux familiers de l'enfance.
   
   Je ne me lasse pas de traverser la France du nord au sud, de longer la Seine dans les environs de Rouen, d'apercevoir au loin la cathédrale de Chartres, de regarder la Loire majestueuse à Orléans. Et puis faire une halte dans une petite ville d'Auvergne d'où l'on voit la chaîne des vieux monts usés par le temps.
  Le lendemain, ce sont les hauts plateaux de la Lozère, porteurs de légendes et de mystère, qui apparaissent enfin. Nous sommes arrivés.
Devant les grands arbres de la montagne et la rivière apaisée, le moment est venu de se fondre avec la nature. De temps en temps la lecture du journal régional permettra de garder le contact avec l'actualité.


Commentaires