La bride sur le cou n° 5


(La bride sur le cou: décontracté, détendu, lâché, libre - Le Robert, dictionnaire des synonymes) 



Peurs, réalité et mirages

    Décidément, notre époque ne nous aura rien épargné, à tel point qu'on a parfois l'impression que la malédiction s'est abattue sur elle.
    Bien sûr on sait que les périodes de transition sont toujours difficiles; elles sont l'objet de peurs, de comportements irrationnels, elles sont propices à l'imagination de scénarios catastrophiques. Mais nous nous trouvons aujourd'hui devant une situation qui n'a rien à voir avec les craintes ancestrales, nous sommes dans une période entre deux ères où les faits sinistres sont une réalité et touchent toutes les parties du monde.
   Le dérèglement climatique qui attirait l'attention du monde entier il y a quelques mois n'a trouvé aucune solution concrète et semble être tombé dans l'oubli. La multiplication des catastrophes se poursuit, les récentes inondations en France ont causé d'énormes dégâts. Sur le plan social, l'avenir inquiète les travailleurs qui voient leurs droits menacés par un projet de loi injuste. Et voilà qu'après les attentats qui ont eu lieu en Europe, en Afrique, l'Amérique est à son tour touchée. Qu'elle soit l'œuvre d'un détraqué ou d'un fanatique, la fusillade d'Orlando est grave parce qu'elle a causé la mort d'une cinquantaine d'innocents pris pour cible à cause de leur orientation sexuelle minoritaire.
Tout cela provoque tristesse et colère.

 Dans ce contexte, les médias et les publicitaires ont beau mettre les grands moyens pour susciter l'enthousiasme des gens à l'occasion d'une compétition sportive qui se déroule en France pendant un mois, tandis que ceux qui nous gouvernent espèrent tirer profit de cet évènement sur lequel  ils comptent pour détourner l'attention sur les vrais problèmes, ce sera sûrement peine perdue. Qui peut croire encore qu'une réussite de cette Coupe de football, même ponctuée par la victoire des Français, changerait la vie des gens ? 
Le sport qui fut jadis un moyen d'émancipation et qui permit en 1936 un retour vers la nature, est dominé par l'argent et déshonoré par les scandales, il a perdu ses vertus éducatives.
   Ne nous laissons pas berner par les mirages et voyons la réalité en face si nous voulons changer le cours des choses

Commentaires