La phrase du week-end (2017 - semaine n° 7)

LA MISÈRE


Chaque samedi La phrase propose un regard sur des sujets variés (faits de société, littérature, art, voyages, nature, etc.) accompagné d’une citation et d’un bref commentaire.

La phrase
   Comment peut-on ne pas se révolter quand on voit un pays accepter que des gens dorment dans la rue ou dans un taudis alors qu’il affiche les mots fraternité et égalité dans sa devise ?

La citation
   « Détruire la misère ! Oui, cela est possible. Les législateurs et les gouvernants doivent y songer sans cesse ; car, en pareille matière, tant que le possible n’est pas fait, le devoir n’est pas rempli. »  
  Victor Hugo, discours sur la misère (9 juillet 1849)

Le complément
   Au milieu du 19e siècle, Victor Hugo rêvait d’abolir la peine de mort et la misère .
Sa première utopie est devenue réalité, la seconde n’a pas encore abouti.

   Hugo s’adressait aux législateurs et aux gouvernants. Aucun d’entre eux n’a fait avancer la cause. Les seules actions notables ont été celles d’associations et d’humanistes remarquables tels que l’abbé Pierre en France ou Mère Teresa en Inde.

   À quelques semaines de l’élection présidentielle, quelles propositions a-t-on entendues pour faire reculer la misère et empêcher que des êtres humains dorment dans la rue ?
Quand comprendra-t-on qu’il est honteux de voir une civilisation où le luxe s’étale au grand jour rester insensible à la misère de tant de gens ?










Commentaires