Un jour de mai



   C'est une belle journée de mai, une de ces journées où la chaleur du soleil tend ses pièges.
   Le jardin a pris un air d'été : la terre est sèche, les jeunes plantes se ratatinent. Elles devront attendre la fin du jour pour que la pluie de l'arrosoir leur redonne vigueur.
  Sous le cerisier qui m'apporte un peu de fraîcheur, le corps s'engourdit, l'esprit vagabonde, le regard  se pose paresseusement sur les fruits naissants qui ressemblent à de petites olives vertes. Une guêpe frôle mon visage ; elle a la délicatesse d'aller se poser plus loin.

  Les effluves discrets des lilas qui forment une jolie haie mauve, blanche et verte, parviennent jusqu'à moi. Il s'y mêle des parfums d'herbe, de thym, de menthe et de sarriette.

  C'est l'heure de la sieste, moment délicieux, réparateur.

  Le jardin n'est pas seulement un lieu où l'on travaille.

Commentaires