CYCLES 2

LE CYCLE DU CARBONE

C'est un cycle  complexe, se déroulant sur une longue période ( 500ans),  ce qui rend sa gestion délicate, les décisions politiques et économiques ne tenant pas compte de leurs  conséquences sur un aussi long terme. 
Le carbone est stocké dans les mers  et dans les sols ( prairies, tourbières…) 20 millions de milliards de tonnes  sont ainsi contenus dans les sédiments, sous forme de carbonates, de charbon, de pétrole. Une faible partie est mise en circulation dans l’air, dans l’eau : c’est le CO2.
Le carbone est intégré dans la matière organique par la photosynthèse ; il est restitué par la respiration et les fermentations.
Héraclite écrivait déjà : « La vie se nourrit de la mort ». Il exprimait ainsi le rôle des décomposeurs. C’est grâce à eux que l’équilibre des écosystèmes est maintenu. Dans un milieu trop acide ou manquant d’oxygène, ils ne peuvent plus agir.
La vie s’arrêterait sans une remise en circuit rapide du carbone.

Du point de vue écologique, le cycle du carbone a donc un rôle capital  puisqu’il intervient dans la photosynthèse, les chaînes alimentaires et la formation des sols.

Quelle est la situation actuelle de ce cycle ?
Il était équilibré jusqu’au milieu du 20e siècle. L’industrialisation sans règles a puisé depuis plus d’un siècle dans les réserves  fossiles de charbon et de pétrole ( 5 à 6 milliards de tonnes par an)
La perturbation du cycle du carbone contribue au réchauffement climatique admis aujourd’hui par la quasi-totalité des scientifiques.
Le signal d’alarme a été lancé. Hélas, les décisions efficaces qui pourraient ralentir le processus n’ont pas encore été prises.

Commentaires