CONTES BREFS (11) Suite

Le rêve de Gino




Allongé sur une chaise longue, au fond du jardin, sous un abricotier qui le protégeait du soleil, Gino Mulino faisait la sieste ( voir billet précédent).

Lui qui n’ avait jamais brillé, quand il était élève, dans les disciplines scientifiques, il se mit à feuilleter une revue empruntée à  Chloé, sa fille de 14 ans dont le rêve était de travailler plus tard dans la recherche. 
Il commença à lire un article sur le système solaire. Cela ne le passionnait pas énormément ; il s’ endormit au bout de cinq minutes…
Un quart d‘ heure plus tard, il se releva brusquement sur sa chaise longue. Chloé fut surprise à la vue de son air bizarre.
— Qu’est-ce que tu as ? demanda-t-elle.
— Je viens de faire un mauvais rêve, dit-il. J’ étais à bord d’ un vaisseau fou qui fonçait à plus de 100 000 km/h, au milieu d’ une foule d’ inconnus. On allait tous à la catastrophe, c’ était horrible !
— Cela n’ a rien d’ extraordinaire, fit Chloé d’ un air moqueur. La Terre tourne autour du soleil encore un peu plus vite que ça !
Gino la regarda, étonné :
— Tu en es sûre ? dit-il.
— Eh bien oui ! Nous avons appris ça à l’ école.
Gino le professeur était pensif. Son regard se dirigeait vers les arbres du jardin, vers la mer qu’ il entrevoyait :
— Cet endroit a l’ air si calme ! Cette idée d’ être sur un vaisseau qui tourne aussi vite ne m’ avait jamais effleuré l’ esprit. 




Commentaires