Carnet de Bord (2016- semaine 19) : Qualité de vie

Le Carnet de Bord livre chaque semaine des réflexions sur notre époque, inspirées par mes activités, mes loisirs, mes sorties et l'actualité. Ces libres cheminements ont pour but  de faire entendre « la rumeur du temps présent ».


   Exceptionnellement, le Carnet de bord paraît cette semaine un mardi.

Qualité de vie

    Hier, à l’heure où d’habitude je rédige cette chronique, assis au soleil devant un paysage superbe, je goûtais le plaisir d’être au milieu de la nature, dans cette région des Hautes Fagnes qui s’étend en partie sur la province de Liège et se prolonge en Allemagne.
     J’étais à proximité du Signal de Botrange, point culminant des Ardennes belges (694 mètres), au cœur d’un paysage qui a pu être  préservé  grâce à une action politique de longue haleine qui démontre qu’on peut encore, quand on en a la volonté, échapper à un mode de développement qui détruit la nature et stresse les  humains.
       « C’est dans un cadre tel que celui-ci que s’exprime le mieux la qualité de la vie», c’est ce que je pensais en regardant la rangée de grands arbres derrière laquelle se cachaient quelques maisons.

    Pendant quelques jours, j’avais abandonné tout ce qui nous relie à la vie moderne: l’ordinateur, la radio, le smartphone, la télé, le journal...
     Rentré chez moi, je reprenais contact avec ce monde. Sur une chaîne d’information en continu, un homme politique s’exprimait : c’était notre ancien Premier ministre, Jean-Marc Ayrault en plein discours de désinformation. Celui-ci était en train d’affirmer que la France est l’un des pays où la qualité de vie est la meilleure.
     Pour mesurer celle-ci, aucun indice n’est parfait  mais celui qui est pris en compte de nos jours est l’IDH (indice de développement humain) qui s’appuie sur le PIB - ce qui est contestable - mais aussi sur la façon dont les richesses sont réparties et sur le niveau de scolarisation des jeunes, ce qui paraît plus juste.
Or que dit ce classement ?
Il met en tête la Norvège ; suivent l’Australie, la Suisse, le Danemark et les Pays-Bas.
Et la France ?
Depuis vingt ans, celle-ci ne cesse de perdre des places. Elle était en 2e position en 1995, la voici maintenant à la 22e place !

   Il ne suffit pas de dire que tout va mieux chez nous ; les chiffres de temps à autre rappellent la réalité.

Commentaires