La bride sur le cou : 2017 - n° 1



La bride sur le cou :‭ ‬décontracté,‭ ‬détendu,‭ ‬lâché,‭ ‬libre‭ (‬Le Robert,‭ ‬dictionnaire des synonymes‭)‬ 



Que peut-on attendre de 2017 ?

   Le temps des Fêtes est la période qui commence un peu avant Noël et s’achève à la Fête des Rois. Si l’on peut regretter que la tradition se perpétue en se tournant de plus en plus vers un abus de consommation, il ne faut pas oublier que, dans notre civilisation, la fête répond depuis toujours au besoin de faire une pause et d’oublier les soucis quotidiens.
En cela, la fête est un événement populaire : pour les gens riches qui ne manquent de rien, elle ne paraît pas indispensable.

Ces quelques jours passés, la vie ordinaire reprend son cours et il faut faire face à la réalité.
    En ce début d’année nouvelle, malgré les vœux entendus ici et là, on ne peut oublier le contexte particulier dans lequel le monde est entré il y a quelques années. 
    Nous avons changé d’époque : l’Holocène qui avait succédé à la dernière glaciation et avait vu se développer les civilisations agricoles et urbaines a pris fin, nous sommes désormais dans une ère nouvelle, l’Anthropocène. *

  Aucun gouvernement à ce jour n’a pris la mesure de ce changement. Les discours officiels entendus sur la transition énergétique et écologique et les déclarations faites lors des conférences sur le climat sont dans le prolongement des idées du passé. L’essentiel a été occulté : changer d’ère, c’est d’abord abandonner le système qui a mené au désastre que nous connaissons, pour bâtir dès à présent une autre société capable de réduire et même supprimer quand c’est possible les déséquilibres actuels.
   Cela suppose aussi qu’on cesse de décider en pensant à court terme ; c’est l’horizon 2050, voire 2080, qui doit être visé.
   La période actuelle est donc une période d’incertitude, de bouleversements nécessaires. Tous les domaines sont concernés : la conception du travail, l’éducation, la démocratie, la production, la commercialisation, la culture, les relations internationales…

  On ne peut attendre de 2017 que l’amorce d’un virage vers la société nouvelle. Malheureusement, rien aujourd’hui ne permet de penser que ce virage sera pris. Les dirigeants des grands pays ( États-Unis, Russie, Chine…) ne sont pas rassurants, les pays émergents ne sont pas prêts, l’Europe est aphone.
   En France, jusqu’à maintenant aucun candidat des « grands » partis à la présidentielle n’a présenté un programme compatible avec les objectifs de l’ère nouvelle.

   N'attendons pas de miracle de l'année qui commence. La seule lueur d’espoir ne peut venir que des initiatives citoyennes.

*   Changer d'ère (la société conviviale) p.149


Commentaires