Vanité, ambition


                                                                          Vanité

 " Nous sommes si présomptueux que nous voudrions être connus de toute la terre, et même des gens qui viendront quand nous ne serons plus. Et nous sommes si vains que l’estime de cinq ou six personnes qui nous environnent nous amuse et nous contente. » 

En relisant ces lignes  de Pascal, je pensais que la réflexion est juste et qu'elle garde toute sa pertinence aujourd’hui. L’histoire est remplie de gens qui pour donner un sens à leur vie ont cherché à sortir de l’anonymat. Dans bien des cas, leur ambition s’est manifestée par la recherche d’un pouvoir politique qui répondait à leur désir de dominer les autres. Les psychologues ont analysé le comportement de ces personnages : leurs conclusions ne sont pas forcément flatteuses. Ces assoiffés de pouvoir sont parfois   devenus des dictateurs : Jules César, Napoléon, Hitler, Franco en sont de tristes exemples.
Chez d’autres, le désir d’atteindre la célébrité peut avoir deux visages : il peut s’agir d’individus sans talent particulier qui veulent connaître la gloire — ne serait-ce que brièvement — pour en tirer un profit quelconque ( argent, reconnaissance, entrée dans le monde des «  people » tellement à la mode aujourd’hui ). Il peut s’agir aussi de personnes qui cherchent à laisser une trace après leur mort en construisant une œuvre littéraire ou artistique. Ce désir transparaît nettement chez de nombreux écrivains. Personne n’ira leur reprocher cette motivation car les livres, les tableaux,  les musiques, qu’ils nous ont laissés appartiennent désormais au patrimoine de l’humanité.
L’homme de la rue se laisse lui aussi gagner par la vanité lorsqu’il se laisse griser par l’attrait de récompenses futiles, de médailles dérisoires. Puisse-t-il découvrir un jour les vertus de la simplicité !

Commentaires