" IL FAUDRAIT MANGER MOINS DE VIANDE"

Manger moins de viande : une nécessité

La prospective Agrimonde est une initiative  qu’on doit à l’INRA (1) et au CIRAD (2). Les travaux entrepris par ceux-ci depuis 2006 pour  évaluer les conséquences des pratiques agricoles et des modes alimentaires sur l’environnement mondial à l’horizon 2050 proposent deux scénarios.

L’un baptisé Agrimonde 1 est imaginé dans l'optique du développement soutenable qui sous-entend de mettre fin au déséquilibre entre pays pauvres et riches. L’autre, appelé Agrimonde GO suppose qu’on poursuit dans la voie actuelle, avec  toujours plus de rendement à l’hectare, dans un système financier mondialisé, sans se soucier de l’environnement ( en supposant que l’on trouvera toujours des réponses techniques aux problèmes rencontrés.) Dans les deux scénarios, la population mondiale est estimée à 9 milliards d’habitants. 
Evacuons tout de suite ce scénario irresponsable qui serait catastrophique. 
Les habitants des pays riches consomment 4000 kilocalories par jour, ceux de l’Afrique subsaharienne seulement 2300.
Cette situation injuste se traduit au Nord par des maladies dues au surpoids et à l’obésité et au Sud par des carences graves, par une espérance de vie plus courte.
Sur le plan environnemental, la production de viande est plus polluante et énergivore que la production de végétaux ( il faut 100 litres pour 1 kg de pommes de terre, 13 m3 pour 1kg de viande).
Continuer ainsi serait insupportable.
Dans l’optique d’une rupture avec  le développement actuel, on rééquilibrerait au niveau de 3000 kcal par jour la nourriture au Nord et au Sud, et  2500 kcal consommées chaque jour seraient d’origine végétale.
Cette proposition n’émane pas des réseaux écologistes. Elle est intéressante car elle fait avancer l’idée d’une forte diminution de la viande au niveau mondial.
Par contre, cette étude n’a pas envisagé une progression très faible, voire une stagnation,  de la population. C’est dommage.
























Commentaires