MATINS NOIRS



Je hais ces matins mornes
aux couleurs de défaite
jours de soleil éteint 
d' espérances brisées
...................................
Je hais ces matins noirs
de chênes abattus.


Ces vers sont extraits d’un poème inspiré par des faits insupportables que l’actualité nous apporte régulièrement et qui prouvent que nous sommes dans un monde malade.
Une nouvelle fois, la folie de certains hommes a brisé des vies. Deux jeunes gens qui abordaient l’âge adulte, remplis d’espérances, sont morts dans des conditions insoutenables. L’un, Antoine, avait décidé de consacrer sa jeunesse ( et peut-être sa vie entière ) aux causes humanitaires. Il se dévouait pour améliorer les conditions de vie d’une population africaine privée de l’essentiel  et avait trouvé le bonheur au Niger. Vincent était venu  retrouver son ami à l’occasion du mariage de celui-ci. Ce qui devait être une fête devint un carnage qui laisse une jeune femme, des parents, des amis, anéantis par la fin brutale des deux jeunes hommes. Et au-delà des familles, tout le monde est abattu devant tant de barbarie, une  barbarie qui, hélas, continue de sévir.

Commentaires