Massacre d'oiseaux migrateurs dans le nord

Harassés, amaigris
les oiseaux migrateurs poursuivaient leur voyage
quand soudain un bruit sec —  un bruit insoutenable — 
retentit dans la plaine.

Un oiseau ferme ses ailes.
Voilà son corps sans vie
qui tombe tristement
telle  une pierre.
Un rêve s'est brisé.

Des milliers d’oiseaux migrateurs qui passent habituellement l’hiver aux Pays-Bas et en Belgique ont été obligés, en raison du froid qui règne en ce moment sur l’Europe, de reprendre leur migration vers la France. Il s’agit notamment des bernaches nonnettes, des oies rieuses, des canards siffleurs. Sur le littoral du Nord de la France, des chasseurs restent à l’affût, nuit et jour, empêchant les oiseaux affaiblis de se nourrir, le fusil prêt à faire sa sinistre besogne.


C’est un véritable carnage qui se prépare.
En raison des conditions climatiques actuelles, « la LPO demande la fermeture immédiate et totale de la chasse pour toute la durée de cet épisode météorologique sévère. »
On ne peut bien sûr qu’appuyer cette démarche, et réclamer avec la ligue ROC l’interdiction de chasser la nuit.


Commentaires