Une photo, une phrase n° 11 : les oies



J'aime fixer l’instant que j'ai apprécié ou qui m'a ému. C'est pourquoi lors de mes promenades, de mes déplacements, de mes voyages, j’emporte  presque toujours  avec moi  un appareil photo, outil idéal pour garder  les images que la mémoire pourrait oublier.

LES OIES

La photo :
En ces temps de barbarie où des illuminés ne respectent plus la vie des humains, où des assoiffés d’argent massacrent les forêts, les prairies et polluent les rivières et les océans, en ces temps de haine et de malheur, comme il est réconfortant de se tourner vers la nature pour regarder un paysage, pour assister à une scène banale  mais pleine de tendresse !
C’est l’impression que j’ai ressentie en prenant la photo de ces oies marchant sur un chemin à   Alphen aan den Rijn, aux Pays-Bas.



La phrase :

Brusquement, la petite famille a surgi sur le chemin caillouteux qui longeait l’étang, la mère - une belle oie cendrée au plumage blanc et beige - était en tête,  le père criaillant comme s’il voulait attirer l’attention des passants fermait la marche, tous deux encadrant prudemment leurs trois oisons qui avançaient, rassurés par la présence des parents ; en somme une famille comme il y en a tant dans le monde, prenant soin de l’éducation des enfants. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire