19e Printemps des Poètes n°4




Scènes africaines

Le poème est né d’une idée : la civilisation occidentale est à bout de souffle, au « fond de la nuit ». L’Afrique, avec son passé et sa jeunesse, est une source d’espoir pour l’avenir.
Les deux textes en prose évoquent Guet-Ndar, le quartier des pêcheurs de Saint-Louis du Sénégal

I.Espoir

Du fond de la nuit où nous sommes
j'entends monter dans la savane
le chant d'espoir des hommes qui
célèbrent la saison nouvelle.

Dans la nuit profonde j'entends
vibrer les djembés endiablés
et les femmes fières dansent
lianes ondulantes
aux pieds nus.

Et quand enfin le jour se lève
- à l'heure où les  grands rêves 
s'accomplissent -
les jeunes gens s'éloignent
de la ville crépusculaire.

Ils partent vers les rives
du fleuve nourricier
et suivent inlassables
le chemin des ancêtres.

© Bernard J.Caron- Les chemins délaissés *


II. Les pêcheurs

   À la tombée du jour, l'arrivée des pêcheurs sur la plage est un spectacle grandiose.
Au même instant, dans une chorégraphie parfaite, des centaines d'hommes au corps d'athlète quittent leur pirogue légère et courent vers les camions qui les attendent, leur lourde caisse de poissons sur la tête.
   Là-bas, à l’infini, c'est l'alignement des tables sommaires sur lesquelles le poisson sèche au soleil dans une odeur envahissante que la chaleur renforce.
III. Fatou 

   Fatou marche avec élégance, dans son boubou aux grandes taches bleues, jaunes et vertes ; le moussor assorti à sa robe la protège du soleil. C’est une  femme jeune d’une grande beauté.
   Elle arrive maintenant sur le long pont qui enjambe le fleuve et elle passe devant les grandes maisons blanches qui rappellent l’époque coloniale. Elle songe soudain à ces jeunes filles qu’on mariait jadis à des hommes riches bien plus âgés qu’elles.
   Elle vit dans le vieux quartier des pêcheurs et l’envie de goûter aux plaisirs d’une vie plus facile traverse parfois son esprit.
   Mais elle sait que partir serait trahir ses racines.

*  Conditions d'utilisation du poème : voir Copyright

Commentaires