La phrase du week-end (2017 - semaine 12)

La phrase du week-end propose un regard sur des sujets variés (faits de société, littérature, art, voyages, nature, etc.) accompagné d’une citation et d’un bref commentaire.


                          Enseigner l'histoire                                  
La phrase

   Dans la formation du citoyen, l’étude de l’histoire est fondamentale car elle contribue à mieux comprendre le présent ; encore faut-il que ce qu’on enseigne soit fidèle à la vérité historique et relié à l'histoire du monde.

La citation

« L’historien n’a rien d’un homme libre. Du passé, il sait seulement ce que ce passé même veut bien lui confier. »
Marcel Bloch, historien(1886-1944)

Le complément


   Il ne faut pas confondre l’Histoire, science et méthode ayant pour but la connaissance du passé représentée - par exemple – par Marcel Bloch, Fernand Braudel, authentiques historiens, et la petite histoire qui s’intéresse aux anecdotes, ragots, secrets d’alcôve, et dont l'un des représentants connus  est Stéphane Bern.

   Ceux qui veulent réduire l’Histoire à « un récit national » se trompent. 
Cette vision dépassée de l'histoire - qui se veut patriotique - risque de déboucher sur le nationalisme.
  Par ailleurs on ne peut enseigner l’histoire de la France sans étudier le contexte mondial dont elle a souffert (invasions, guerres...) ou dont elle a profité, notamment dans le domaine de la culture (période de la Renaissance par exemple) ou des sciences.
L’histoire ne peut être que globale.

   La phrase de Marcel Bloch nous rappelle que la tâche de l’historien, aussi honnête soit-il, n’est pas aisée car celui-ci ne dispose pas de toutes les traces du passé.





Commentaires