Le tableau du week-end : L'invitation à étudier


En alternance avec la phrase du week-end, voici le tableau du samedi. Le but de ce billet n’est pas de présenter une œuvre avec le regard du critique d’art  mais de traduire les sensations provoquées à la vue de celle-ci.


Le tableau
Il s’agit de l’Invitation à étudier, une huile sur toile de 93 x 65 cm.
On peut voir ce tableau au Musée d’Art de Dallas.

Le peintre
   L’auteur de cette toile est Odilon Redon, un peintre et graveur symboliste né à Bordeaux en 1840, mort à Paris en 1916.
Il a fallu de nombreuses années pour que l’originalité de l’œuvre d’Odilon Redon soit reconnue.
Redon est considéré aujourd’hui comme un précurseur de l’art moderne.

Le complément
   Hermann Kirchner (1899-1978) pensait qu’un tableau atteignait «  son plein achèvement, se révélait entièrement au peintre », quand celui-ci méditait après coup sur l’œuvre qu’il venait de réaliser.
  On peut imaginer qu’Odilon Redon, peintre qui trouvait son inspiration dans l’exploration de l’âme, les mystères du rêve et les méandres de la pensée, ait pu être intéressé par cette façon de faire.

  Celui qui observe le tableau ne cherche pas forcément à percer ses secrets. Il est d’abord frappé par le style épuré du peintre à qui quelques traits suffisent pour définir le caractère des deux personnages : la femme en bleu, bienveillante, tient par la main la jeune fille au parchemin qui l’écoute attentivement, la tête baissée.
  L'invitation à étudier commence en créant un climat de confiance.

Commentaires