n°1041 - Un mot, une idée : Romanesque




ROMANESQUE
   Le plus simple,‭ ‬me semble-t-il,‭ ‬pour définir ce qui est romanesque,‭ ‬c’est de partir de son contraire.‭ ‬Le Robert en cite quatre :‭ ‬banal,‭ ‬plat,‭ ‬prosaïque et réaliste.
Cette définition en creux nous ramène à l’origine du roman,‭ ‬tel qu’il apparaissait au Moyen-Âge.‭ ‬C’était une poésie qui racontait des histoires fabuleuses,‭ ‬merveilleuses,‭ ‬des récits décrivant les exploits,‭ ‬les amours de héros imaginaires qui finissaient parfois mal comme dans la légende de Tristan et Iseut,‭ ‬roman écrit au XIIe siècle,‭ ‬un long poème contenant plus de‭ ‬4 000‭ ‬vers.

Au fil des siècles,‭ ‬le personnage romanesque est le héros‭ ( ‬parfois l’héroïne‭) ‬qui accomplit‭ ‬toujours une mission‭ ‬dans laquelle il‭ (‬ou elle‭) ‬se lance pour‭ ‬chercher ce qui lui manque‭ ‬:‭ ‬la gloire,‭ ‬l‭’‬amour,‭ ‬la fortune ou parfois pour mener une action de bravoure.‭ 

Ce genre de héros a tendance à disparaître dans la seconde moitié du XXe siècle.‭ ‬Les romanciers surréalistes inventent des personnages‭ ‬bizarres.‭ ‬Le seul lien qu’ils‭ ‬ont avec le romanesque est leur irréalité.‭ 
Quant au nouveau roman,‭ ‬il tord le cou au romanesque ‭;‬ le personnage‭ ‬devient un‭ ‬antihéros.

Mais le romanesque ne se trouve pas seulement dans la littérature.‭ ‬De nombreux anonymes refusent d’avoir une vie banale,‭ ‬ils aiment l’aventure,‭ ‬les surprises,‭ ‬les prises de risque...

Des personnages célèbres ont eu une vie qu’on peut qualifier de romanesque,‭ ‬tel Arthur Rimbaud,‭ ‬qui a abandonné la poésie à‭ ‬25‭ ‬ans pour vivre en Orient puis est devenu contremaître à Chypre, enfin marchand d’armes en Ethiopie avant de mourir dans les bras de sa sœur à Marseille après une longue agonie.

Derrière la vie tranquille des uns et la recherche de romanesque des autres,‭ ‬se pose donc la question de la quête du bonheur.
Un bonheur que l’une ou l’autre‭  ‬des deux façons de vivre ne garantit pas forcément.






Commentaires