Carnet de Bord (2016 - semaine 10) : Le réveil citoyen


Le Carnet de Bord livre chaque semaine des réflexions sur notre époque, inspirées par mes activités, mes loisirs, mes sorties et l'actualité. Ces libres cheminements ont pour but  de faire entendre « la rumeur du temps présent ».



Le réveil citoyen

    Depuis des mois, les décisions gouvernementales se succédaient, incompréhensibles pour les uns, saluées par l’opposition pour les autres. La prolongation de l’état d’urgence recevait, selon un sondage, l’approbation d’une majorité de Français, la question de la déchéance de nationalité n’avait pas entraîné une forte vague de protestation. La résignation semblait avoir gagné le pays et soudain voilà que le peuple se réveille : sous prétexte de simplification, le gouvernement veut modifier le droit du travail ; le projet donne satisfaction au MEDEF ( normal ! il semblait écrit par lui), du côté des travailleurs, l’accueil est différent : de nombreuses mesures inquiètent, notamment celles qui permettraient un licenciement plus facile.
   
   À l’initiative de Caroline de Haas, une pétition est lancée pour demander le retrait du projet de loi : en quelques jours, le nombre de signataires dépasse la barre du million de personnes. Dans deux jours auront lieu des rassemblements qui auront pour but de renforcer le mouvement contre ce projet dangereux. 
Hier soir sur une chaîne d’infos en continu, un débat avait lieu sur ce nouveau mode d’action utilisant Internet. Il opposait Caroline de Haas à Jean-Louis Debré. Débat intéressant car il permettait la confrontation de deux conceptions opposées de la démocratie : une vision moderne pour la première qui estime que voter pour une personne ce n’est pas lui donner un blanc-seing pour cinq ou six ans, surtout quand l’élu fait le contraire de ce qu’il avait promis. Pour le second, au contraire la seule légitimité est celle des élus à qui on délègue des responsabilités sans avoir un droit de regard sur l’action menée. Vision dépassée qui ne tient pas compte de la réalité de l’histoire : de tout temps, les luttes se sont révélées nécessaires pour améliorer le sort des gens : grèves,  manifestations dans la rue hier. À ces luttes anciennes, il faut ajouter désormais les outils fournis par Internet.

Commentaires