Coup de cœur : L’histoire du manchot fidèle



Coup de cœur, cette nouvelle rubrique veut mettre en valeur des gens, des œuvres, des lieux, des faits qui, dans le monde rude d’aujourd’hui, réconfortent et apportent des moments appréciables de bonheur. 



L’histoire du manchot fidèle

    À l’heure où des gens continuent de considérer que les animaux sont des “choses” qu’on peut vendre, blesser, tuer, sans penser un instant à l’aspect immoral de ces actes, l’histoire d’un jeune manchot appelé Dindim fait le tour du monde, embellie par certains journaux qui ont transformé le fait en exploit. Cette exagération n’était pas nécessaire : l’histoire de ce manchot est belle dans sa réalité.

   Jusqu’à maintenant on avait surtout connu des faits surprenants concernant les  grands singes si proches de l’être humain ou des animaux familiers : des chats perdus parcourant de longues distances pour retrouver leur maison d’accueil, des chiens se recueillant devant la tombe de leur “maître”... 


   Cette fois, il s’agit d’un oiseau. Il y a cinq ans, un Brésilien recueillait un petit manchot victime d’une marée noire. Il avait  le corps couvert de pétrole et il mourait de faim. L’homme le soigna pendant plusieurs mois. Comme il le raconte aujourd’hui, il avait pris soin de  l’oiseau comme il l’aurait fait pour son enfant.
   Quand le manchot est rétabli (onze mois plus tard) et qu’il s’en va  retrouver l’océan, l’homme pense alors qu’il ne  le verra plus. 

   Il se trompait. Chaque année, le manchot quitte sa colonie pour aller voir celui qui lui a sauvé la vie. L’oiseau a gravé dans sa mémoire l’épisode de son sauvetage. La reconnaissance, la fidélité, l’attachement à quelqu’un ne sont pas réservés aux humains ; un animal lui aussi sait remercier ceux qui l’ont aidé un jour.





Commentaires