n° 1022 - Un musée, un tableau ( de Marie Cassatt)





Un musée : National Gallery of Art, Washington

Quand je découvre une ville, je ne manque jamais la visite d’un de ses musées. Il m’arrive aussi de me rendre dans une ville uniquement pour voir une exposition qui me paraît importante.
À Paris mais aussi en province, à Londres, Amsterdam, Rome, New-York, partout dans le monde, on est frappé par la richesse culturelle abritée par ces musées. On remarque aussi que les tableaux voyagent beaucoup, surtout quand la renommée de leurs auteurs atteint des sommets.
Au musée de Washington sont exposés les tableaux de grands peintres tels que Vermeer, Van Gogh ou Degas ; c’est une artiste moins connue que je présente aujourd'hui : Marie Cassatt.

Une femme peintre

Marie Cassatt est née en Pennsylvanie, en 1845. En  1866, elle séjourne à Paris puis voyage en Italie et en Espagne. Elle décide de s’installer à Paris en 1873, rencontre Degas et rejoint le mouvement des impressionnistes.
Dans ses tableaux, elle représente souvent des femmes et des enfants. À‭  la fin de sa vie, sa vue baisse de plus en plus et elle cesse de peindre.

Un tableau : la promenade en barque (1893-1894) 



En regardant ce tableau, on est d’abord frappé par le contraste des couleurs : les habits de la femme et de l’enfant sont clairs ( le blanc et le rose dominent),  le jaune vif très présent sur  le pourtour du bateau  et la rame est éblouissant. Il tranche avec le noir des habits portés par l’homme de la tête aux pieds.
Si l’homme occupe le premier plan, on voit à peine son visage. Certains diront qu’il domine la situation parce que c’est lui qui tient les rames. Je pense au contraire que la femme et l’enfant ont été mis en valeur ; c’est d’ailleurs le bébé que l’artiste a placé au centre du tableau. Et cela n’est pas le fruit du hasard. 

Commentaires