Un musée, un tableau : Kröller-Müller, le Pont-levis de Van Gogh



Quand je découvre une ville, je ne manque jamais la visite d’un de ses musées. Il m’arrive aussi de me rendre dans une ville uniquement pour voir une exposition qui me paraît importante.

Aujourd’hui : le musée Kröller-Müller

   Le musée Kröller-Müller que j’ai visité à plusieurs reprises est celui que je préfère. Situé à l’est des Pays-Bas près du village d’Otterloo, il présente plus de 20 000 œuvres dont la plupart font partie de l’art moderne. Parmi celles-ci, une très belle collection des toiles de Van Gogh. Le jardin des sculptures qui entoure le musée  est l’un des plus grands d’Europe

Le tableau : le Pont-levis près d’Arles (1888)





   Quand Vincent Van Gogh peint ce tableau (il en existe onze sur le même thème), il séjourne à Arles et n’a plus que deux ans à vivre. Sa santé mentale s’est dégradée. Il éprouve une rage de peindre qui s’accompagne d’une envie de peindre de plus en plus vite. Si l’homme est en souffrance, l’artiste connaît la période la plus prolifique et inventive de sa vie. Il s’éloigne des Impressionnistes en créant une nouvelle manière de peindre qui annonce l’art moderne : les personnages et les objets sont réalisés à grands traits, il emploie les couleurs vives (jaune, bleu, vert comme dans ce tableau). Le génie de l’artiste est à son sommet.

  En ce qui concerne ce tableau, il faut noter que l'intérêt de Van Gogh pour ce pont (conçu par un ingénieur hollandais), venait du fait qu'il lui rappelait  son pays natal où les ponts-levis étaient nombreux.

Commentaires