n° 1012 - Le spectacle vivant




PHOTO : RAMON CIURET

Pour certaines personnes - une majorité sans doute - les fêtes de fin d’année évoquent une période où l’on offre ( et reçoit) des cadeaux, où l’on se retrouve à table pour faire des repas parfois pantagruéliques, même si une tendance à la sobriété commence à émerger. 
Une autre façon de passer une belle soirée, c’est de prendre le chemin d’une salle de spectacle pour assister à un concert, à un ballet, voir  une pièce de théâtre.

En ce moment, après le concert du Bataclan qui s’est terminé par une tuerie traumatisante, aller au spectacle revêt un aspect particulier ; c’est une façon de vaincre sa peur, c’est un acte de solidarité que l’opération Ma place est dans la salle symbolise.

Plus que jamais les acteurs, les chanteurs, les musiciens, les danseurs, ont besoin d’être soutenus.

Nous vivons dans un monde où les gens sont, les uns accaparés par le travail,  les autres blessés d’être au chômage ou de devoir se contenter de petits boulots, où les problèmes économiques rejettent au second plan la question culturelle.
D’autre part le virtuel ne cesse de gagner du terrain. La vie, les émotions, les réflexions, tout passe désormais par le biais des écrans  : postes de télévision, ordinateurs, téléphones portables…
Dans ce contexte particulier, il est nécessaire de préserver les moyens d’échange traditionnels.
C’est pourquoi il est indispensable de défendre le spectacle vivant, surtout lorsqu’il s’agit d’artistes qui malgré leur talent n’ont pas accès aux grands médias, mais aussi d’amateurs, de bénévoles qui mettent toute leur énergie pour offrir au public des spectacles de qualité.

Les artistes les plus connus ne sont pas toujours les meilleurs. Dans le domaine de la chanson par exemple, les jeunes qui réussissent sont  souvent formatés. Certains d’entre eux  d’ailleurs disparaissent de la scène après quelques succès.

La créativité, l’inventivité se trouvent souvent chez des artistes régionaux qui ont su garder leur spontanéité et leur liberté car ils ne s’enferment pas dans le système guidé par l'appât des bénéfices. 

Soutenons en allant les voir ces artistes authentiques dont la société a tant besoin.

Commentaires